DÉFILÉ PSYCHIQUE

 

 

Le 28 mars 2020,  Psyché (et Cupidon) défilent sur le podium du Festival :
créez votre costume et participez au Défilé psychique !

 

 

Après le succès du Défilé mythique de l’édition 2018 et du Défilé épique de l’édition 2019, le Festival Européen Latin Grec est heureux de vous inviter à participer en 2020 à son Défilé … psychique !

Ce fashion-show ouvert à tous les créateurs – professionnels, amateurs, étudiants ou scolaires  – offre l’occasion d’imaginer, créer et présenter lors d’un défilé des costumes inspirés de la littérature antique. 

En 2020 le Festival célébrera Les Métamorphoses ou L’Âne d’or, étonnant roman plein de rebondissements et non dénué d’humour signé Apulée, écrivain romain d’origine berbère du 2e siècle de notre ère. Outre les mésaventures du jeune Lucius malencontreusement métamorphosé en âne, on peut y lire plusieurs récits secondaires, dont le célèbre conte Psyché et l’Amour.

C’est ce conte qui inspirera cette année les créateurs du Défilé psychique : il s’agira pour eux de créer un costume évoquant Psyché. On pourra donc s’inspirer de la personnalité ou des aventures de la princesse du récit d’Apulée. Mais on pourra aussi voir en Psyché la personnification de l’âme, c’est-à-dire du souffle de la vie, souvent représentée sous la forme d’une jeune fille munie d’ailes de papillon – psychè (ψυχή) signifiant d’ailleurs en grec ancien « âme » et « papillon ». Si Apulée n’évoque pas cette allégorie, le conte se termine bien avec une Psyché immortelle, prête à prendre son envol aux côtés du bel Amour …

Les créateurs pourront également proposer un costume personnifiant l’Amour, en s’attachant soit à la figure du jeune dieu décrit par Apulée, maître des destinées amoureuses des hommes, des dieux … et de lui-même (c’est bien lui qui décide de tomber amoureux de Psyché), soit à l’image des représentations traditionnelles de Cupidon. 

L’objectif sera moins de créer un costume fidèle aux descriptions et représentations antiques que de s’en inspirer pour imaginer une tenue contemporaine et originale, alliant vision personnelle et créativité. 

Comme lors des éditions précédentes, l’événement se déroulera à l’Hôtel de Région de Lyon Confluence sous le patronage de la Région Auvergne Rhône-Alpes : qu’elle soit ici chaleureusement remerciée pour son soutien.

Dans la catégorie créateurs adultes, trois costumes désignés par le vote des spectateurs seront exposés au public pendant le mois d’avril.

A vous donc, chers créateurs, d’imaginer votre vision de Psyché ou de l’Amour et de faire vibrer le 28 mars prochain le public du Défilé psychique !

 

Pour participer au Défilé psychique en tant que créateur : formulaire d’inscription
Pour assister au Défilé psychique en tant que spectateur : inscriptions début janvier

 

 

 

 

 

 

 

Un peu de lecture : le conte Psyché et l’Amour d’Apulée 

 

En version résumée :

        Il était une fois une belle princesse nommée Psyché, si belle que tout le monde, croyant voir en elle Vénus, se mit à délaisser la vraie déesse. Ivre de colère, celle-ci demanda à son fils l’Amour – alias Cupidon – de punir Psyché en la rendant éperdument amoureuse du plus laid des mortels. Mais le jeune dieu désobéit : alors que les parents de Psyché, sur l’ordre d’Apollon, s’apprêtaient à sacrifier leur fille à un monstre terrifiant, le beau Cupidon l’enleva, l’installa dans son divin palais et la prit pour femme. Il lui défendit toutefois de chercher à connaître son identité : malheur à elle si elle découvrait que c’était Cupidon en personne qui la rejoignait chaque soir dans son lit !

        Hélas, manipulée par la jalousie de ses sœurs, la naïve Psyché, désormais enceinte, chercha une nuit à égorger son mari. Mais ô surprise, en approchant sa lampe elle découvrit le sublime dieu endormi et se pâma d’admiration devant les boucles blondes, les éclatantes ailes blanches bordées de fin duvet, le corps parfait, le carquois et les flèches, qu’elle ne put s’empêcher de toucher. La maladroite se blessa … et se rendit ainsi follement éprise de Cupidon ! C’est alors que le pire arriva… Toute à son excitation, elle laissa tomber sur l’épaule du dieu un peu d’huile de la lampe : réveillé par la brûlure et découvrant la trahison de Psyché, il prit son vol et la laissa seule et désespérée.

        Elle partit à sa recherche, implorant l’aide tour à tour de Cérès et de Junon ; mais elles ne purent que la mettre en garde contre Vénus qui avait juré sa perte, folle de rage que Cupidon lui ait désobéi et l’ait choisie pour femme … Et voilà que la déesse, volant sur son char et escortée d’une foule d’oiseaux pépiants, charge Mercure d’annoncer une belle récompense – payée en délicieux baisers – à qui lui ramènerait Psyché ! La jeune fille ne vit pas d’autre solution alors qu’implorer sa clémence. Peine perdue : Vénus l’accueillit avec coups et insultes et lui fixa d’insurmontables épreuves, dont elle se tirera d’affaire grâce à des aides inattendues : trier un immense amas de graines – une armée de fourmis s’attelleront à la tâche – , prélever sur de redoutables moutons un flocon de leur toison dorée  – un roseau compatissant lui expliquera comment s’y prendre -, puiser en haut d’une montagne l’eau d’une source infernale gardée par de terribles dragons – l’aigle de Jupiter s’en chargera pour elle -, enfin rapporter du royaume des morts un flacon contenant un peu de la beauté de la déesse des Enfers – elle en reviendra grâce aux conseils avisés … de la tour d’où elle voulait se jeter pour mourir. Malheureusement, une fois revenue dans le monde des vivants, elle cède à nouveau à la curiosité et ouvre le flacon : un sommeil infernal s’en échappe et l’enveloppe, la laissant comme morte.

        Cupidon cependant volera à son secours et la réveillera d’une piqûre de flèche ! Il s’en ira ensuite plaider sa cause et celle de sa belle auprès de Jupiter, qui approuvera leur union, conférant l’immortalité à Psyché. Quelques temps plus tard, elle donnera naissance à une fille appelée Volupté…

 

En version intégrale et en ligne, dans la traduction parue sous la direction de D. Nisard  (1860) : cliquer ici 

 

En version intégrale et en format papier, en traduction récente :

Apulée, Les Métamorphoses ou L’Âne d’or
Les Belles Lettres, Collection Classiques en Poche, traduction Olivier Sers (2018)

Apulée, Les Métamorphoses ou L’Âne d’or in Romans grecs et latins 
Les Belles Lettres, Collection Edition Minor, traduction Danielle Van Mal-Maeder (2016)

 

 

Psyché et l’Amour en images 

 

Quelques représentations de Psyché avec ailes de papillon …

Psyché ailée assise sur un rocher, statuette grecque du 1er siècle avant J.C., Musée du Louvre (Source Wikimedia) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Psyché abandonnée, Clémence Sophie de Sermézy (1767-1850), Musée des Beaux-arts de Lyon  (Source Wikimedia) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’enlèvement de Psyché, William Bouguereau (1825-1905), Collection particulière (source Wikimedia) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et sans ailes de papillon :

Psyché ranimée par le baiser de l’Amour , Antonio Canova (1757-1822), Musée du Louvre (Source Wikimedia) :

 

 

 

 

 

 

 

 


Psyché ranimée par le baiser de l’Amour
d’Antonio Canova … rhabillée par Léo Caillard en 2017 (Source Léo Caillard) :


… et les Psyché en chair et en os de la styliste athénienne Celia Kritharioti (2018) :

 

 

Retour sur les éditions passées …

 

Quelques images du Défilé mythique (2018) : par ici
Quelques images du Défilé épique (2019) : par là